Double méprise que ce JCVD  pour le moins étonnant à plus d’un titre voir d’un sous titre.

Au hasard d’une file d’attente embrumée sous des faux airs de pseudo intello du muscle non lisse, je fis ce constat amer comme un ristretto de bon aloi que la partie ne serait pas gagnée au vu d’un brouillage d’image trop parfait.

Les cloisons ont été crées pour un respect sans excès. A force de casser des briques en bon adepte de l’effet sur dimensionné, mon JCVD avait attiré une file plutôt bodybuildée à l’aller et pétrifiée au retour.

Entre l’intello qui a fait vœu de chasteté vandamesque et l’hypertrophié protéiné, il n’y avait que peu de place pour l’esprit libre qui tente, suite à un buzz bien agencé,  de se faire une contre idée de ce funeste homme qui détient en lui ce qui dérange les castes bien ordonnées des pensées formatés à la lutte des classes quelles qu’elles soient.

Le convenu se cache sous de multiples atours qui s’auto déclare essentiel et sans appel.

La lutte des castes opposée à la lutte des classes.

La tolérance zéro à l’usage des initiés…….Le rejet pur et simple du cerveau qui borde son parcours d’un imaginaire bien irrigué…….

Résultat, un score qui méritait mieux sans doute…….

Moi j’ai kiffé, comme dirait un marocain trop connu……..et  je ne peux faire mieux que de conseiller ce pur moment de plaisir……..

Le décalage qui nourrit les douteux, les ceussses qui ouvrent encore les yeux et qui devinent derrière chacune et chacun une faille, celle qui ouvre la troisième dimension, celle qui grandit l’âme………